Achat investissement Location prestige terrain Viager colocataire Déposer une annonce

Accueil > Actualités > Jardin : Recouvrir le sol en fibres végétales

Jardin : Recouvrir le sol en fibres végétales

Mercredi 09 Mai 2012 à 09:34
Jardin : Recouvrir le sol en fibres végétales

Les revêtements en tapis et fibres végétales reviennent à la mode la tendance est même au mélange de toutes ces matières qui s’associent les unes avec les autres, suivant le goût et le choix de chacun et donnent finesse, beauté à votre intérieur.
La ficelle de papier : la ficelle de papier tissée a été utilisée dès le début du 19è siècle pour fabriquer des meubles mais aussi des tapis, les bandes de papier sont tordues les unes sur les autres, on les recouvre ensuite de cire ou de résine pour les protéger, la ficelle de papier tissée, malgré sa très grande solidité est à éviter dans les endroits humides et les endroits où le passage est fréquent. Les revêtements de sol en ficelle de papier sont d’une grande finesse et s’intègrent bien à des décors raffinés et naturels.


Le bambou a été tout d’abord utilisé en tapis bordé, aujourd’hui il est disponible sous forme de rouleau composé de lattes de bambou, ces lattes étant maintenues par des fils entre elles. Il ressemble donc à un parquet et il peut être ciré, lasuré ou vitrifié, tout comme le parquet ordinaire. Le bambou est une matière végétale que l’on peut utiliser pour le sol de la salle de bains.


Le jonc de mer est une plante semi aquatique qui nous vient de chine, elle est apparue sur le marché, il y a une quinzaine d’années. De couleur verte, avec le temps elle se décline en jaune doré, ses fibres sont résistantes au temps, mais elles doivent être humidifiées de manière régulière, pour ne pas qu’elles cassent en séchant. La moquette en jonc de mer à tissage chevrons apporte une note très actuelle à la pièce.
Le sisal, moins rustique que le coco, est une fibre longue issue de l’agave sisal ana. Branche à l’état naturel, elle se prête bien à la teinture et permet d’obtenir des tissages raffinés. D’une présence discrète, grâce à son tissage assez fin, le sisal s’adapte à tous les styles. Très résistants, les revêtements et tapis en sisal peuvent supporter des usages domestiques intensifs.


Le lin et le chanvre servent à fabriquer des collections dans ce même esprit de retour aux années 70. Ils sont assez fragiles, à éviter dans les couloirs et les halls d’entrée, mais ils conviennent bien aux chambres et aux endroits de faible passage.